logoresomed
banniere
blason Vieil Hesdin

Bauldrain Dacquin

L'introduction de l'imprimerie dans le nord de la France date du commencement du 16ème siècle. Les premiers livres qui parurent furent d'abord des bibles, des missels et des livres ascétiques, ensuite vinrent les livres de lois, les coutumes des villes et des provinces; la religion rendit les premiers nécessaires, l'intérêt des sociétés et la volonté des souverains multiplièrent les autres. Bauldrain Dacquin est l'imprimeur qui utilisa la première presse ayant fonctionné en Artois. On peut penser qu'il était originaire d'Hesdin ou des environs, né à une date inconnue et décédé avant ou au tout début de 1520, et qu'ouvrier imprimeur dans un atelier typographique, il sera revenu dans sa ville natale en espérant y faire de bonnes affaires à l'abri de la concurrence. Il est vraisemblable qu'il ait été apprenti ou ouvrier imprimeur chez l'imprimeur-libraire d'Amiens Nicolas Le Caron ou à Abbeville jusqu'en 1487, date de la fermeture de l'imprimerie d'Abbeville dont il aurait repris les presses et le matériel typographique avant de venir s'établir à Hesdin. Il était marié à Blanche de Lannoy, après la mort de Bauldrin, elle se remaria avec Jean de Buyens, qui fût nommé bourgeois d'Arras le 31 octobre 1520 et qui hérita de l'imprimerie de Bauldrain et l'installa à Arras courant 1520.

Hesdin possédait plusieurs couvents, une collégiale, et était entouré d'abbayes : Saint-Georges, Auchy les Moines, Blangy, Ruisseauville, Dommartin, Cercamp... qui pouvaient lui faire de nombreuses commandes de livres de prières, de missels, de livres d'éducation, de catéchismes; des livres de foi pouvaient aussi y être édités et vendus, car Hesdin était le centre d'un bailliage ayant une juridiction étendue.

Bauldrain Dacquin imprima "Agrégatoire de coustumes...." en 1512 et peut-être même faut-il remonter jusqu'en 1509, année dans laquelle furent complétées et réunies pour la première fois ces coutumes pour trouver la première édition. Puis un autre exemplaire en 1517 pour Alexandre Frémin y était libraire à la même époque.

Il imprima deux autres livres : une "Dévote contemplation sur le mistère de nostre redemption..." in-8° gothique de 144 folios daté du 18 décembre 1518 et une brochure sur "la vie de Saint Josse" de 8 folios in-8°.

En 1520, Béthune a fait imprimer à Hesdin plusieurs livrets pour l'instruction des fidèles.

Voici le titre littéral de L'Agrégatoire de coustumes édité par Bauldrain Dacquin en 1512,

" Agregatoire de couftumes
contenant ce qui fenfuit.

LEs couftumes generales de la
puofte de Mouftroeul: avec les
ufages et ftilz du fiege real dudit lieu
mouftroeul apoftiles des concordan
ces du droit ciuil et canon.
Boulenois:
Les couftumes de la conte de boulenois.
Guifnes
Les couftumes de la conte de Guifnes.
Saincte pol.
Les couftumes de la conte de fainct pol.
Sainct Omer:
Les couftumes du bailliage de fainct omer.
Hefdin:
Les couftumes du bailliage de Hefdin.
Aire:
Les couftumes du bailliage daire.
Therouane
Les couftues de la ville cite et regale de Theroane.
Artois.
Les couftumes generales de toute la conte dartois.
et se terminant comme suit :
"Imprime a hefdin par bauldrain dacqin
auquel eft ordone lettre de puilege pour
imprimer icelles Couftumes par laqlle
lettre on faict deffenfe a tous imprimeurs, librai
res et aultres de non imprimer, vendre, ne diftri
buer lefdictes couftumes fans le confentement
dud Dacquin dichy a deux ans fur paine et cou
fifcation defd liures Et damede arbitraire faict
le xv jour de Decembre Mil.cincq cens. et xii."

L'édition de 1517, imprimé pour Alexandre Fremyn, libraire à Hesdin dont l'enseigne est à "l'ymage Sainst-Claude" se termine ainsi :

" Nouvellement tout imprimées cestes presentes coustumes
à Hesdin p. Bauldrain Dacquin a lymage Sainct Jehan
levangeliste en la rue Sainct Martin le X jour d'Octobre an
de grace mil CCCCCXVII."

A la fin de Dévote contemplation sur la misère de nostre redemption, on peut y lire :

"Chy fine che présent traicté intitulé Dévote conteplation nouvellemetn ipresseà Hesdin, le XVIIIe jour de décèbre, an de grace mil cincq cens XVIII, par Bauldrin Dacquin, demourant au dit lieu, à lhymage Sainct-Jehan levàgeliste, en la rue Sainct-Martin".

Imprimerie au moyen age





Copyright Association des Amis du site historique du Vieil Hesdin
Contact Webmaster
Page valide XHTML 1.0 Strict et CSS
Valid CSS! Valid XHTML 1.0! Si7v