logoresomed
banniere
blason Vieil Hesdin

David Aubert, né à Hesdin ? (1413/1424/1433/1435 ?-1479?)

Il se présente lui-même comme « escripvain de monseigneur le duc » ou « clerc » ou parfois comme « translateur d'histoire ».

David Aubert a d'abord suivi une carrière de fonctionnaire, imitant l'exemple de son père et de son frère. Il entra au service de Philippe le Bon à partir de 1449, mais travailla aussi pour Jean V de Créquy, le Grand Bâtard de Bourgogne et de Marguerite d'York, épouse de Charles le Téméraire.

En Janvier 1453, il est receveur du domaine et des aides du comté de Ponthieu.

Avant 1458, il entre au service de Jean de Créquy, c'est sous l'ordre de Jean de Créquy qu'il commença à compiler les "Chroniques et Conquestes de Charlemaine". Il ne les acheva cependant pas pour Jean de Créquy étant donné que, entre la rédaction du premier et du second volume, ce dernier étant achevé en 1458, il passa au service du duc de Bourgogne Philippe le Bon.

En 1459 David Aubert se nomme clerc dans la Chronique normande et escripvain dans le Perceforest, destinés tous les deux à Philippe le Bon. Il était à la fois clerc et escripvain, en tant que clerc, et redevient, en 1475, l'escripvain de Marguerite d'York. Mais son activité principale est la transcription de textes.

En 1462, c'est pour Philippe de Croÿ, seigneur de Quiévrain, qu'il copia, de sa propre main, un Miroir d'humilité.

En 1462-1463, il est dit écrivain du duc dans un compte des dépenses de Jacques de Bourbon : « Item a maistre David Aubert escrivain de monsigneur le duc pour avoir fait ystorier et relier ung livre appellé le gouvernement du Josne Prince appartenant à mon dit seigneur Jaques LVIIIs ».

En 1467, il copia le Livre des bonnes moeurs de Jacques Legrand, commande faite par Guillaume Bourgeois, conseiller et maître de la chambre aux deniers du duc de Bourgogne.

En 1469, après avoir aidé le garde des joyaux Jacques de Brégilles, à dresser l'inventaire des possessions ducales à Lille, David Aubert est payé pour ses services un mois plus tard. Lui et quelques « autres compaignons clercs » ont notamment :
« escript, grossé et mis au net lesdits inventoires [des joyaulx, de la chappelle, vaisselle, draps, linges, tappisserie et autres parties comme de sa librarye estans soubz et en la garde dudit Jacques de Bregilles] et le double de la librairie qui esté bailliee en garde dudit Jacques de Brégilles ».

1479, date du dernier manuscrit connu de David Aubert, il serait mort apres cette date...

Ses Oeuvres :

- Chroniques et Conquestes de Charlemaine (1458)
- Chroniques de France, d'Angleterre et d'autres comtés ou Chronique normande (1459)
- Perceforest ou Anciennes chroniques de la Grande Bretagne (1459)
- Le triomphe des dames (1460)
- Vita Christi (1461)
- L'arbre des batailles (1461)
- Traité sur la salutation angélique ou Louanges de la Vierge (1461)
- Histoire abrégé des Empereurs ou Chronique dite de Baudouin s 'Avesnes ou Chroniques abrégées (1461-1462)
- Regnauilt de Mautauban (1461-1462)
- Composition de la Sainte Ecriture ou Cy nous dit (1462)
- Le miroir d'humilité ou Traité de morale (1462)
- Oeuvres de Jeran Gerson (1462)
- La chronique abrégée de Jérusalem (vers 1462-1468)
- Roman de trois fils de Roy ou Chronique de Naples ou Histoire royale (1463)
- Miracles de saint Hubert (1463)
- Gilles de Trazegnies (1463)
- Histoire de Charles Martel (1463-1465)
- Histoire d'Olivier de Castille et Artus d'Algarbe (avant 1467)
- Livre de bonnes moeurs (1467)
- Romuléon ou Les faits des Romains (1468)
- La vision de Tondal (1475)
- Vision de l'âme de Guy de Thurno (1475)
- Oeuvres religieuses (1475)
- Somme de perfection ou Somme le roi (1475)
- De la consolation de Philosophie (1476)
- Vista Christi et la vengeance de la mort de Jésus-Christ (1479)





Copyright Association des Amis du site historique du Vieil Hesdin
Contact Webmaster
Page valide XHTML 1.0 Strict et CSS
Valid CSS! Valid XHTML 1.0! Si7v