logoresomed
banniere
blason Vieil Hesdin

L'histoire de l'ancienne Hesdin


Les premiers siècles


Les premières traces réelles de la ville apparaissent en 561, avec la naissance du comté d'Hesdin. Le Comte de Boulogne, Robert, qui gouvernait Amiens, Tournehem et Thérouanne, maria sa fille Robresse au Comte de Vermandois et lui donna en dot la ville d'Hesdin et les villages environnants qu'il sépara du comté de Thérouanne. Robresse devint ainsi la première Comtesse d'Hesdin et la ville fut choisie comme chef-lieu de ce domaine. Un château fut construit et le vicus prit de l'importance. Quelques années plus tard, le comté d'Hesdin comptait 113 bourgs.

Robresse donna naissance à une lignée de seigneurs très puissants qui portèrent tous le titre de Comte d'Hesdin. Son fils Batefrild lui succéda, il épousa Sainte Frameuse, de qui il eut un fils, Adascaire, seigneur d'Auchy, qui fut son successeur, et une fille, Sainte Austreberthe.

Les Comtes d'Hesdin participèrent à de nombreuses guerres contre les Normands. Ceux-ci, vainqueurs d'une bataille sur un point situé entre la Canche et l'Authie, ravagèrent tout le pays d'Artois, détruisirent Hesdin et dévastèrent les monastères de Marconne et d'Auchy.

En 1067, Beaudouin VI, dit de Mons,Comte de Flandre, appréciant la position stratégique d'Hesdin, fit réparer le château dévasté par les Normands. Il fit reconstruire l'enceinte et fit élever sur la colline, au nord de la ville, un château magnifique. On pense que l'actuel château d'Estruval en occupe l'emplacement. Il fit également établir un parc qui comprenait, semble-t-il, le bois et le village d'Auchy, la forêt d'Hesdin, le village de Marconne, celui de Grigny et le faubourg de Saint-Georges. Ce parc faisait environ 5 kilomètres d'un bout à l'autre. Beaudouin le fit enceindre d'une muraille et y enferma de nombreuses bêtes fauves. C'est à partir de cette époque que le château et le parc devinrent un lieu de résidence favori pour de nombreux princes, et ce jusqu'au XVI° siècle.

En 1072, on reconstruisit l'abbaye d'Auchy, ruinée par les Normands, et peu après, on érigea le Prieuré de Saint-Georges.

En 1119, le domaine fut confisqué par la Flandre à la suite de la révolte du dernier Comte, Gauthier. Hesdin reçut , en 1178, plusieurs fois la visite du Comte de Flandre, Philippe d'Alsace, qui, attiré par le plaisir de la chasse, vint visiter le château construit par Beaudouin de Mons.

En 1141, les drapiers d'Hesdin avaient déjà des dépôts à Troyes.

En 1180, la commune d'Hesdin fut détachée du comté de Flandre à l'occasion du mariage de Philippe Auguste avec Isabelle de Hainaut, nièce du Comte de Flandre. Isabelle recevait en dot de son oncle : Arras, Saint-Omer, Aire, Hesdin, Bapaume et Lens, avec les hommages de Boulogne, de Saint-Pol, de Guînes et de Lillers. C'est ainsi que se forma une province nouvelle qui prit le nom d'Artois.

A la mort de Philippe d'Alsace, Hesdin tomba sous l'autorité royale.Philippe Auguste, de retour de Terre Sainte, séjourna à Hesdin (1191), avec son fils aîné, Louis, et fit reconnaître ce dernier seigneur de l'Artois. Le Prince Louis reçut à cette occasion le serment des représentants de la commune.

Jusqu'en 1237, Hesdin fit partie des domaines de la couronne. A cette date, Louis IX (Saint Louis)confirma la donation de l'Artois faite à son frère Robert par leur père Louis VIII. Dès lors, le domaine d'Hesdin fit partie intégrante du comté d'Artois.





Copyright Association des Amis du site historique du Vieil Hesdin
Contact Webmaster
Page valide XHTML 1.0 Strict et CSS
Valid CSS! Valid XHTML 1.0! Si7v